Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Centrafrique : 228.512 voix manquent dans les résultats de l’ANE, selon l’AFDT

par LEXPRESSIONCENTRAFRIQUE 12 Janvier 2016, 15:57 Politique

Centrafrique : 228.512 voix manquent dans les résultats de l’ANE, selon l’AFDT

L’Alliance des Forces Démocratiques pour la transition (AFDT) a révélé ce mardi que 228.512 voix ont disparus des résultats de la présidentielle publié le 07 janvier par l’Autorité Nationale des Elections. Les ténors de cette place forme politique, l’ont fait savoir au cours d’une conférence de presse organisée ce jour au domicile de l’ancien premier ministre et porte-parole de l’AFDT Me Nicolas Tiangaye.

Pour l’Alliance des Forces Démocratiques pour la transition, les élections du 30 décembre 2015 sont pires que celles de 2011. Dans les propos liminaires lus par Me Nicolas Tiangaye, l’AFDT a déclaré avoir de sérieux doutes sur la sincérité de ces élections qui, selon Tiangaye ne rendent pas compte de la volonté exprimée par le peuple.

Se basant sur les données publiées par l’Autorité Nationale des Elections le 06 et 07 janvier, l’AFDT a relevé la disparition de 228.512 dans les résultats publiés par l’Autorité Nationale des Elections « le 06 l’Autorité Nationale des Elections avait annoncé 1.509.565 de votants mais le 07 janvier, elle nous donne le nombre de suffrage qui est de 1.281.053 soit une chute de 228.512 voix ce qui vaut 15% d’électeurs. Où sont passées ces 228.512 électeurs ? C’est la question que l’on est en droit de se poser aujourd’hui » a expliqué Me Nicolas Tiangaye.

L’AFDT a aussi contesté le taux de participation de 79% publié par l’Autorité Nationale des Elections « le taux de participation publié par l’ANE est de 79% le 07 janvier 2016, avec un total d’électeurs inscrits (1.954.433) et le nombre des votants (1.281.053), le taux de participation réel est de 65,546% » écrit l’AFDT.

Face à cette situation, cette plate forme politique appelle la cour constitutionnelle à traiter les contentieux avec responsabilité et indépendance « face à cette mascarade électorale, nous appelons la cour constitutionnelle qui statue en dernier ressort de dire le droit avec responsabilité et indépendance. Elle ne doit pas accepter des pressions d’où qu’elles viennent » a fait savoir Me Nicolas Tiangaye.

L’AFDT a exigé de la communauté internationale l’impartialité « nous savons ce qui se passe mais à l’état actuel, nous demandons à la communauté internationale de rester neutre » a confié Christophe Mbrémaidou, président de l’AFDT.

Notons que les deux candidats de l’AFDT, Désiré Kolingba et Martin Ziguelé, présents à cette conférence de presse, ont saisi la cour constitutionnelle de transition depuis hier.

commentaires

Haut de page