Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CENTRAFRIQUE:DES BARRIÈRES ÉRIGÉES PAR LES ÉLÉMENTS DE LA LRA DANS LA HAUTE-KOTTO

par LEXPRESSIONCENTRAFRIQUE 18 Janvier 2016, 16:59 Sécurité

CENTRAFRIQUE:DES BARRIÈRES ÉRIGÉES PAR LES ÉLÉMENTS DE LA LRA DANS LA HAUTE-KOTTO

Les éléments de l’Armée de la Résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony refont surface dans la préfecture de la Haute-Kotto et ses environs. Ces derniers ont érigé trois barrières à 10 Km de la ville de Bria sur l’axe Mbangana-Ouadda.

Plusieurs sources jointes dans la région ont confirmé l’information selon laquelle, des éléments de la LRA ont refait surface dans la région. Selon nos informations, ils commettent des exactions sur les barrières illégales.

De sources bien informées, les habitants des villages proches de Bria ont commencé à se réfugier au centre.

L’Imam de la Mosquée de Bornou, Ahamat Katre, joint par le RJDH a confirmé l’information tout en précisant les lieux où les barrières sont installées. « Ils ont mis trois barrières, une en allant vers Mbangana, les autres sur l’axe Ouadda-Nzacko. Sur ces barrières, ils récupèrent des diamants, de l’or et de l’argent sur les passants », a précisé l’Imam Ahamat Katre.

La même source a fait savoir que plusieurs filles sont prises en otage depuis l’arrivée de ces combattants. «Ces hommes armés prennent aussi des gens pour transporter leur bagages et les libèrent par la suite. Mais quand il s’agit des filles, ils ne les libèrent pas », a-t-il noté.

Ces informations n’ont pas encore été confirmées par la base de la Minusca de Bria que nous n’avons pas pu joindre. Pendant la conférence de presse hebdomadaire de la Minusca la semaine passée, son porte-parole avait indiqué que ce dossier préoccupe la Minusca et elle est en train de prendre des dispositions.

Depuis quelques semaines, les informations circulent dans ces localités, indiquant la présence massive des éléments de la LRA ainsi que leur famille, repoussés du Sud-Soudan.

Les éléments de la LRA sévissent dans une partie de Haut-Mbomou et de la Haute-Kotto depuis 2008. Malgré la présence, dans la région, des forces tripartites, mises en place par l’Union Africaine pour combattre cette rébellion, elle continue de sévir.

PAR BIENVENUE MARINA MOULOU-GNATHO

RJDH

commentaires

Haut de page