Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Centrafrique : La primature au KNK en cas d’élection de Dologuelé à la présidence

par LEXPRESSIONDECENTRAFRIQUE 20 Janvier 2016, 15:38 Politique

Centrafrique : La primature au KNK en cas d’élection de Dologuelé à la présidence

Le KNK, parti de l’ancien président François Bozizé héritera de la primature si le candidat de l’URCA, Anicet George Dologuelé gagne la présidentielle au second tour. Plusieurs sources au KNK ont confirmé cette information même si à l’URCA ne souhaite pas parler de poste à l’état actuel des choses.

Selon les informations de Sangbilegue, le candidat de l’URCA s’est engagé à donner la primature au KNK au cas où il gagnait les élections. « Le KNK a signé un accord électoral qui a des conséquences sur la gestion du pouvoir après les élections. Si le candidat que nous soutenons gagne les élections, il partagera le pouvoir avec le parti. Il est prévu que le KNK hérite de la primature même si cela n’est pas clairement signifié dans l’accord officiel qui est signé et publié » a expliqué un proche de Bertin Bea, l’actuel secrétaire général par intérim du KNK.

Un autre cadre du KNK a confié que l’objectif est d’aider l’URCA qui n’a pas encore des cellules partout pour qu’il gagne les élections « pour le moment, notre objectif est de mettre à la disposition de l’URCA notre force électorale, c’est le principal objectif. Après, viendra le tour du partage de pouvoir sur quoi, des réflexions ont déjà été menées » a-t-il fait savoir.

A l’URCA, on ne veut pas évoquer la question « l’accord signé est clair, il suffit de le lire pour connaître les objectifs. A l’URCA, nous ne parlons pas encore de partage de pouvoir. Il nous faut nous concentrer sur le second tour » a confié un cadre de cette formation politique.

Un proche de Dologuelé pense que c’est encore prématuré d’évoquer cette question qui relèvera du président si ce dernier est élu « ce n’est pas vraiment le moment d’en parler. Il faut éviter la précipitation dans ces genres de choses. C’est lorsque les élections seront gagnées que le président Dologuelé dira qui doit être premier ministre ou non. En parler en ce moment, c’est aller vite en besogne » a-t-il indiqué.

Selon nos informations, l’URCA a fait la même proposition à plusieurs de ses soutiens, ce qui l’empêche d’évoquer la question publiquement pour éviter de fâcher une partie avant le second tour.

SANGBILEGUE

commentaires

Haut de page