Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MASCARADE ELECTORALE EN CENTRAFRIQUE: DES PREUVES QUI CREVENT L'OEIL

par LEXPRESSIONCENTRAFRIQUE 13 Janvier 2016, 16:32 Politique

MASCARADE ELECTORALE EN CENTRAFRIQUE: DES PREUVES QUI CREVENT L'OEIL

C'est ce que l'on redoute le plus, la détermination des certains thuriféraires du pouvoir en place à tout mettre en œuvre pour saboter le double scrutin qui s'est tenu en cette fin de l'année 2015.

Alors que les élections générales en Centrafrique qui viennent de se tenir après plusieurs années de crise ayant saper le fondement du pays, sont sensées ramener la paix et la concorde nationale, certains malintentionnés qui confondent la politique avec la guerre , mettent tout en œuvre pour barrer la route à certains candidats qu'ils considèrent comme des ennemis.

Nul ne peut douter que ce scrutin est entaché de nombreuses irrégularités et tout porte à croire que ces fraudes sont sciemment programmées et organisées par ceux qui ont organisé ces élections.

Pas plus tard qu'une semaine après la tenue de ces élections, des voix se sont levées pour dénoncer ce qui, à bien des égards, n'est qu'une mascarade électorale.

C'est d'ailleurs le cas de certains candidats à cette présidentielle qui dénoncent aujourd'hui ces résultats qui ne reflètent pas le vote des Centrafricains. Bien que présentés comme favoris à cette présidentielle, Désiré Kolingba du RDC et Martin Ziguélé du MLPC se sont retrouvés malheureusement et à tort 3è et 4è de cette course à la magistrature suprême.

Selon ces candidats regroupés au sein de l'AFDT cette plate forme politique, 228.512 voix ont paradoxalement disparu entre le 06 et le 07 janvier. Ce qui démontre la preuve de l'incapacité de l'ANE.

Pour eux ces insuffisances consacrent non seulement les limites de l’ANE mais aussi remettent en cause la sincérité des élections.

Ces candidats qui se sentent lésés au regard de leurs résultats entendent recourir à la Cour constitutionnelle pour que le droit puisse être dit.

Cependant au moment où les yeux sont rivés sur cette juridiction compétente en matière de contentieux électoral, des découvertes de preuves crèvent l'œil de cette mascarade deviennent courantes.

C'est le cas au MLPC où des bulletins de votes du candidat Martin Ziguélé brûlés et jetés à la poubelle dans la préfecture de l'Ouham-Pendé. Ces preuves sont actuellement à la Cour constitutionnelle pour appréciation.

Voilà l'image de ces élections en Centrafrique! Mais selon des sources bien informées, il y aura des surprises lorsque cette Cour rendra sa décision.

Qui vivra, verra!

Freddy MASSENGUE

commentaires

Haut de page