Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Centrafrique:Le MLPC satisfait de l’élection de Faustin Archange Touadera

par LEXPRESSIONCENTRAFRIQUE 25 Février 2016, 16:13 Interview

Centrafrique:Le MLPC satisfait de l’élection de Faustin Archange Touadera

Le Mouvement du Peuple Centrafricain (MLPC) se dit satisfait de l’élection du nouveau président Faustin Archange Touadera qu’il a soutenu au 2e tour. Selon son président Martin Ziguele, le MLPC ne réclame pas de poste en échange de son soutien au candidat Faustin Archange Touadera. C’est ce qu’il a déclaré lors d’une interview avec le RJDH.

RJDH : Martin Ziguélé bonjour !

MZ : Bonjour !

Vous-êtes président du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC), vous avez été l’un des trente candidats à l’élection présidentielle. Vous avez perdu et vous avez décidé de soutenir Faustin Archange Touadera. En tant qu’allié du nouveau président de la République, quel est votre état d’esprit ?

MZ : Je voudrai d’abord ici félicité le peuple centrafricain parce que tout le monde à l’extérieur et à l’intérieur du pays pensaient que le processus allait déboucher sur des troubles graves, mais rien en n’a été. Bien sûre au départ, le processus était chaotique. Mais en suite, les centrafricains se sont mobilisés et ont fait un choix au second tour que je salue. Je félicite donc le vainqueur, le professeur Faustin Archange Touadera et je félicite aussi le perdant Anicet Georges Dologuélé. Je souhaite que cela soit un nouveau départ pour notre pays.

RJDH : Vous avez parlé du perdant Dologuélé qui a dénoncé les irrégularités dans le processus du second tour mais qui finalement a renoncé le droit de saisir la Cour Constitutionnelle de Transition par une requête. Comment interprétez-vous la position qu’a prise le perdant de ce second tour ?

MZ : Nous sommes dans une compétition électorale. Quel que soit à l’issue de la compétition, il y aura un vainqueur et un perdant. Je crois que notre démocratie est en construction, il y a beaucoup d’imperfections dans le processus électoral et chacun de nous peut parler longuement. Avant de faire la politique, il faudrait que les centrafricains soient vivant. Toutes les difficultés que nous avons eues pendant le processus électoral sont aussi liées à notre situation de crise. Et sortons d’abord de la crise ensemble unis dans la paix et après, l’heure viendra où les élections seront une occasion de compétition.

RJDH : Vous avez soutenu le candidat Touadera, les gens s’interrogent sur les clauses qui pourraient unir le MLPC et le président actuel ?

MZ : Le bureau politique du MLPC a pris la décision de soutenir le candidat Faustin Archange Touadera avant même de le rencontrer. Donc, ce n’était pas de marchander quoi que ce soit. Il faut construire d’abord la majorité d’opinion avant de penser à la répartition des postes ou de responsabilités. Donc, nous sommes alliés à Faustin Archange Touadera dans l’optique stable de créer une majorité stable dans laquelle le MLPC contribuera là où les uns et les autres le souhaiteront au retour à la normalité en RCDA. Nous ne sommes pas dans l’état d’esprit de dire donner nous ça ou ça.

RJDH : certaines personnes parlent de Martin Ziguele comme futur président de l’Assemblée Nationale. C’est un peu étonnant que vous vous êtes beaucoup investis pour les législatives de cette année. Ce qui n’était pas comme en 2011 ?

MZ : Non c’est absolument faux. J’étais déjà candidat et aux présidentielles et aux législatives en 2011.

RJDH : Et vous ne vous êtes pas investi en 2011 pour les législatives?

MZ : J’allais au deuxième tour en 2011 lorsque nous avions décidé à l’époque de boycotter le deuxième tour des élections. Donc, ce n’est pas la première fois encore j’étais candidat et aux législatives et aux présidentielles et ayant été battu au premier tour et que les législatives annulées déjà libéré de la compétition, mais en soutenant Archange Faustin Touadera, il était normal de mon devoir politique en soutenant Archange Faustin Touadera d’aller non seulement faire campagne pour lui mais aussi pour faire ma campagne pour le 2er tour des législatives et c’est ce que j’ai fait dans l’Ouham-Pende.

RJDH : Mais ça peut aussi cacher l’ambition d’aller au perchoir ?

MZ : Mais lorsque nous sommes dans un processus électoral qui n’est pas achevé, tout ce que les uns et les autres disent relève de la spéculation.

RJDH : Est-ce que vous avez cette ambition?

MZ : Cela relève de la spéculation, je suis un militant politique chaque combat l’un après l’autre. RJDH : Mais vous avez des ambitions ?

MZ : Je vous dis que les ambitions qui n’ont pas de support ne sont que des rêves. Donc travaillons d’abord pour une construction de majorité politique. Parce s’il n’y a pas de majorité, il y aura une instabilité politique.

RJDH : Une majorité qui pourrait aider si la candidature de MZ sera présentée ?

MZ : Non je ne suis pas dans un schéma personnel. Un proverbe africain qui dit « qu’il ne faut pas donner un nom à un enfant qui n’est pas encore né ».

RJDH : Combien de députés que le MLPC a eus au 1er tour ?

MZ : Nous avons eu 3 députés du MLPC et 2 des alliés ce qui ferait en tout 5 députés au 1er tour et plus d’une vingtaine qui iront au second tour.

RJDH : Martin Ziguele merci !

Armando Yanguendji et Sylvestre Sokambi

PAR ARMANDO YANGUENDJI RJDH

commentaires

Haut de page