Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Centrafrique dans le collimateur des terroristes

par LEXPRESSIONCENTRAFRIQUE 27 Mars 2016, 11:56 Sécurité

 La Centrafrique dans le collimateur des terroristes

Le jour même de l'attentat du Grand Bassam à Abidjan en Côte d'Ivoire, le groupe terroriste Alqaida Maghreb Islamiste (Aqmi) a immédiatement revendiqué l'attentât qui a fait plusieurs victimes parmi lesquelles trois assaillants. Comme si cela ne suffisait pas, il enfonce le clou dans un second communiqué qui compote des termes menaçants. Il contient des menaces de nouvelles attaques contre des pays africains nommément cités. Donc, il se dit tout prêt à frapper quand et où sans sommation. Déjà, la Centrafrique est un pays en crise depuis quelques années, et son système sécuritaire tributaire de cette situation est déficitaire. Manquant de moyens de défense comment vont-ils s'y prendre pour assurer la sécurité de la population civile et protéger la frontière marquée par une porosité endémique et bien inquiétante.

En effet, dans le communiqué, la République Centrafricaine est citée parmi les pays visés. Cela ne peut inquiéter personne parce que le pays est l'épicentre du terrorisme. Il ya la menace permanente du groupe terroriste Nigérian Boko Harem. La sécurité de la population centrafricaine est en menace. En 2013, pendant les conflits meurtriers entre les musulmans et chrétiens, les musulmans Soudanais très emportés ont manifesté de descendre sur Bangui pour se venger de leurs frères. Ensuite, les pays voisins Tchad et Cameroun sont en proie aux attaques régulières lancées par Boko Haram qui s'illustrent dans le rapt des enfants, des écoliers dans les églises et des écoles ainsi que l'enlèvement des citoyens expatriés. En dépit de la coalition des Etats africains armés d'une volonté manifeste de combattre ce phénomène, rien ne les arrête. Les attaques vont se multiplier et risqueraient de s'étendre sur toute la région.

Les Centrafricains qui ont appris la nouvelle n'ont même pas réagit pour interpeller le gouvernement en vue de s'assurer sa sécurité pour parer à toute éventualité. Nous savons que les politiques ne se soucient guère de la vie de leurs concitoyens. Ce sont des gens qui font toujours des médecins après la mort.

Freddy MASSENGUE

commentaires

Haut de page