Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RCA-NOUVELLE ASSEMBLEE : IL NOUS FAUT UNE LOI AUTORISANT NOS AUTORITES A SE SOIGNER DANS LEUR PAYS

par LEXPRESSIONCENTRAFRIQUE 10 Juin 2016, 12:10 Nation

RCA-NOUVELLE ASSEMBLEE : IL NOUS FAUT UNE LOI AUTORISANT NOS AUTORITES A SE SOIGNER DANS LEUR PAYS

Nouveau pays, nouvelles mesures. Nous savons tous que la Centrafrique vient de très loin avec toutes les crises qu'elle a traversées. Pour cela, de nouvelles mesures doivent être prises par la nouvelle assemblée pour contraindre les autorités centrafricaines y compris les élus de la nation eux mêmes à respecter le peuple centrafricain.

Ce peuple est toujours méprisé, utilisé comme un papier à torchon que l'on jette une fois l'avoir utilisé. Vous aviez dit que 40% de nos députés sont illettrés. Certes, on y peut rien. Mais ce qui est important, nous demandons à cette assemblée nationale de mettre sur pieds une loi qui puisse autoriser tout membre de l'exécutif ou parlementaire à se soigner dans son pays. Cette mesure a deux raisons fondamentales: la première est celle de limiter les fortes sommes d'argents dépensées gratuitement à l'extérieur.

Alors que le peuple n'en bénéficie point. La deuxième est de les contraindre à prendre conscience de l'État de nos hôpitaux et à y faire face. Si les Centrafricains sont restés pour se soigner dans leur pays, les autorités qui dirigent le pays doivent le faire autant pour plus de respect pour le peuple. Qui est plus que Centrafricain que qui. S'il faut aller tous à l'étranger pour se soigner, faisons le pour tout le monde. Au cas contraire, créons et réhabilitons nos centres de santé et hôpitaux qui peuvent valablement nous servir.

Saint Régis Zoumiri

commentaires

Friedman 18/01/2017 21:24

Il faut aussi une loi qui va les obliger à inscrire leurs enfants dans écoles et universités ici à Bangui.

Anonyme 13/06/2016 09:26

Cette analyse est pertinente sauf que loin de défendre tous les cas d'évacuation sanitaire, le plateau sanitaire du pays ne permet pas d'apporter une réponse approprié en terme de besoin en soins. Les autorités sont bien conscient de ce que l'évacuation coût très chère à l'Etat est des réflexion sont à mener pour l'amélioration du plateau nous suivons de très prêt l'évolution et n'hésitérons pas à interpeller qui de droit pour des compte car le peuple n'est pas dupe

Haut de page